Qui Sommes nous?

Qui sommes nous?

Genèse

Un peu partout émergent des initiatives qui portent des projets en permaculture. 

Besoin de se ré-enraciner dans un monde simple, sain et à porter de main, réponse à la perte de lien entre  ce que nous mangeons et le vivant, moyen de prendre les enjeux du développement durable par un bout,  envie de provoquer des réactions positives par le partage du bon, du beau et du naturel… en fait tout ça à la  fois. 

Ainsi le projet du potager-verger est venu à la rencontre de la famille de Menthon.  

La famille et son château, gardiens depuis toujours de valeurs humaines fortes, inscrites dans le patrimoine  naturel, local et humain, portaient déjà un projet de vigne en biodynamie sur son versant sud, revisitant  ainsi son histoire. 

Lorsque le projet du potager-verger s’est présenté à eux avec ses différentes intentions : la production, le  partage d’expérience avec le grand public, avec les entreprises et ses missions pédagogiques, les pièces  se sont naturellement mises en place et les portes du domaine se sont ouvertes.  

Objectif 

L’objectif premier du projet est de faire de l’environnement du Potager du Château de Menthon un lieu  d’expérience qui permette de démontrer de manière convaincante que ce modèle vivant est source  d’inspiration pour n’importe quel système vivant. Ainsi, il s’adresse à tout un chacun et aussi aux  organisations humaines telles que le monde de l’entreprise.  

Ses trois principales activités sont :  

– La production de fruits & légumes, plantes aromatiques & médicinales
Sensibiliser les personnes qui rencontrent le potager, au développement durable, au travers  de cette expérience en permaculture, par des visites guidées, des formations, des  ateliers.
Inviter le monde de l’entreprise à venir s’inspirer des principes de la permaculture pratiqués  au potager au travers une expérience immersive.

Liens vers « visites ». liens vers « Séminaires »

Les différents lieux du potager 

Le potager du Bois 

Le projet a d’abord pris racine sur une parcelle à côté du château. Ancien terrain de pâture pour les ânes du  château. Elle a été aménagée dès les premières jours du projet. Elle est aujourd’hui assez productive et  surtout a développé une vraie résilience.  

Cette résilience est due à plusieurs facteurs : son ancienneté, née en 2017, sa proximité avec un sous bois  sauvage et sa relative tranquillité, les visiteurs du château n’y pénètrent pas ainsi certains auxiliaires  (hérissons, lézards, orvets) s’y installent. 


La pépinière 

 Il y a plus d’un demi siècle, le château cultivait des roses. Il disposait pour cela d’une pépinière chauffée par  un poêle à bois relié à un réseau de radiateur à eau. Entretemps, la culture a été interrompue, la pépinière  abandonnée et le poêle a été démonté.  

Une des premières étapes du projet a donc été sa rénovation janvier 2018. 

La pépinière est un organe indispensable au projet, lieu où se font tous les semis de fin d’hiver et de  printemps pour accompagner la production des légumes.  


Le jardin des simples

Beaucoup de châteaux et de monastères possédaient (ou possèdent encore) dans leur domaine un jardin  des simples (Le mot simple était employé dès le Moyen Âge pour désigner des substances simples dans  leur utilisation en remède, par opposition au remède qui avait recours à une pharmacopée plus complexe.)  

Peut être que le château de Menthon a également possédé en son temps ce type de plantes, assurément en tout cas, des plantes aromatiques et médicinales. 

Aussi, un jardin des simples avait toute sa place au château afin de le partager avec le public du château,  mais également de soigner les autres plantes du potager avec ces même simples. 


Le jardin eternel

Cette parcelle devait être un potager verger à l’origine, on y retrouve encore quelques arbres fruitiers mais la nature avait repris le dessus et les adventices, fait leur travail.  

Il s’agissait de re-créer un potager sous les arbres fruitiers, réhabiliter et remettre en eau le vieux bassin en pierre et produire fruits et légumes.

Mais ici, ce ne seront pas les légumes habituels de nos jardins potager, il s’agira uniquement de plantes  pérennes, des légumes et fruits que l’on peut récolter, cueillir année après année, d’où son nom de jardin  éternel. 


La création du carré entreprise  

Ancienne pâture des moutons du château, cette parcelle est la plus grande des 6 pièces du jardin de René  de Menthon, elle a la caractéristique (comme peut être d’autres) d’avoir une proportion égale au nombre d’or (peut être le secret de son harmonie).  

C’est désormais à cette endroit que chaque entreprise participante vient créer son potager dans le cadre  d’un séminaire. Les planches de culture se déroulent les une après les autres au fil des séminaires, œuvres  vivantes, collectives et durables, elles témoignent de la contribution et de l’engagement de chacun. 


Le verger face au lac 

Il s’agissait d’une friche, témoin de la reconquête de la végétation pionnière sur la partie la plus escarpée  des contreforts du château. Elle se situe au dessus de la vigne. Son caractère très pentu la rends difficile  d’accès et d’entretien.  

Comme elle offre une exposition au soleil assez unique, plein sud ouest, nous avons relevé le défi d’en faire  un verger. C’est encore aujourd’hui un écosystème non stabilisé et « en devenir » tant les conditions sont  contraignantes (rochers, pentes, soleil..), mais c’est surtout un formidable terrain d’apprentissage et  d’expériences. 


Partenariat  

Le développement du projet ne se ferait pas sans une collaboration très forte avec certains établissements scolaires, en particulier le CFMM de Thônes avec qui nous avons un partenariat.

Le potager accueille donc des stagiaires, des chantiers collectifs et des travaux d’études. C’est l’occasion de nombreux échanges au château ou dans l’établissement scolaire au travers de cours, de belles rencontres et de formidables coup  de mains.

Ce partage se fait aussi au travers de chantiers participatifs au rythme de la mise en place du projet du potager

Depuis maintenant 2 ans, une collaboration avec L’Iseta de Poisy s’est également développée, études puis  chantiers collectifs, les interventions s’intensifient et l’Iseta apporte une vraie pierre à l’édifice. 

Les amis qui ont contribué

Dès sa naissance, le projet a suscité beaucoup d’enthousiasmes et d’encouragements. Beaucoup de  proches ont donné toute leur énergie pour contribuer au projet.  

D’autres personnes que je ne connaissais pas, se sont présentées à moi pour offrir du temps, de l’énergie et des idées au projet, de très belles rencontres. Au fil du temps, je réalise que c’est sans aucun doute la plus  belle surprise du projet et ce qui fait toute sa richesse. 

Gary, pour son aide enthousiaste et son expertise

Chloé, pour son aide structurante et nos échanges passionnants

Marc, pour son expertise digitale et son soutien du premier jour

La liste est longue et je ne peux pas citer chacune et chacun mais ils savent combien leur aide m’est précieuse. Merci à vous!

Et au quotidien, le soutien et les encouragements permanents et bienveillants de toute la famille de  Menthon. La présence et la chaleur des intendante & intendant du château de Menthon, Frederique et jean  Michel, sans oublier Monique. 

 Ce site et toutes les communications du potager ne seraient pas sans les superbes photos d’Ann et Jeanine , toujours fidèles et bienveillantes.